Profitez du paiement en 3 fois sans frais pour vos commandes de plus de 300 €. Une question ? serviceclient@sarahlavoine.com

Billet d'humeur de la Maison #1

Que fait-on à Paris ?


Publié le jeudi 8 octobre 2020

Pensée à partager, nouvelle idée ou simple regard sur notre monde, retrouvez le billet d’humeur de la Maison.
Un rendez-vous placé sous le signe de l’humour, de l’audace et de l’élégance.

22h à Paris. C’est l’heure désormais où les chaises s’empilent sur les terrasses et les grilles tombent. Hop, tous à la maison, vamos à la casa, tu prends ton manteau on s’en va !
Et si on décidait de faire autrement ? Et si, on profitait de ces dernières injonctions pour écrire de nouvelles règles ?
Et si on avait cette audace ?

On pourrait marcher. Battre les pavés de Paris comme dans un scénario de Woody Allen, se perdre dans les rues qui n’auront, de fait, jamais été aussi calmes. On pourrait visiter, aussi. Arpenter les plus belles rues secrètes de la capitale. Redécouvrir la ville dans laquelle on vit et que l’on voit mais que beaucoup ont arrêté de regarder. Parce que pas le temps, parce que le métro, le boulot et le dodo. Parce qu’on oublie souvent que l’on vit ici, dans cette cité qui pourtant fait tant rêver. Se balader. Prendre le grand air à une époque où un virus a le pouvoir de physiquement nous en priver. Bousculer nos usages, se révéler peut-être un peu moins sage. Parce que la nuit tout est permis. C’est ce qu’on dit. On s’offrirait des balades nocturnes dans les parcs pour y rêver, s’aimer, trinquer. Et pourquoi pas y pique-niquer si la météo est de notre côté.

On pourrait aller à la découverte d’une autre vie la nuit, souterraine, clandestine, où les gens se retrouvent pour vibrer dans des lieux tenus secrets (avec le masque sur le nez et du gel dans les paumes, rebelles mais pas fous). Aller à l’hôtel, et pourquoi pas aller jusqu’à oser celui qui est juste à côté, pour se commander un room service, tuer la routine et s’évader. Parce que pour s’évader il n’est pas toujours nécessaire d’aller bien loin. Parce que s’évader c’est aussi et surtout une façon de penser. Aller au cinéma, à la séance de 22h, justement. On pourrait même faire du vélo, profiter d’une accalmie de trafic pour voir Paris autrement et faire le sport qu’on ne fait plus en salle pour le moment.

Et puis il y aura les plus casaniers, ceux qui verront dans ce tombé de rideau à 22h l’excuse rêvée de passer toutes leurs soirées à la maison. Alors, invitons, recevons, réapprenons le plaisir des soirées en petit comité, celui de s’entourer des personnes qui comptent vraiment, retrouvons la qualité des moments.

Et peut-être, qu’une fois passée l’amertume de l’info, quand on réalisera que de toute façon on est bien impuissants et que ce virus va continuer de chahuter nos plans encore pendant quelques mois, on comprendra que cette pandémie c’est aussi l’occasion d’apprendre à vivre autrement. Le jour, naturellement.

Mais la nuit aussi.

Découvrez notre sélection de Nuit, pour les oiseaux de nuit ou les amoureux du lit.

Besoin d'aide ?

Vous pouvez également nous contacter.

Par téléphone : +33 (0)1.86.47.63.55
Envoyez-nous un e-mail

Maison Sarah Lavoine

Trouver un magasin

Studio d'architecture

Contact / Service Pro